Cinq mois se sont écoulés, le militantisme des professeurs stagiaires bat à son extrême force. Cinq mois de boycott de la formation trôné par des manifestations et des marches blanches nationales ; trois au niveau de la capitale Rabat et la dernière de 20 mars à la capitale économique Casablanca. Certes, il y a rien de satisfaisant jusqu’à maintenant et aucune solution se voit au bout du tunnel, mais les enseignants stagiaires ont tout à fait confiance en la justice et la légitimité de leur cause en étant sûr qu’il y aurait assurément une solution favorable et convaincante dans les jours qui suivent même s’il arriveront à la fin de l’année. Par conséquent, aucune loi ou article peut les exclure ou les remplacer par d’autres cadres, et toutes les rumeurs qui courent dans certaines presses électroniques ou autres, ne sont qu’une sorte de frayeur dans le dessin de les pousser à revenir sur leurs pas. L’obstination du corps gouvernemental s’affronte par le courage, la confiance et la prétention de ces jeunes militants dont leurs cœurs n’ont peur de rien. En dépit des interventions policières dictées par le gouvernement, les professeurs continuent jusqu’à le moment, sous l’oppression et les discours menaçants, leurs protestations civilisées et pacifiques sans avoir causé aucun dégât et aucune destruction. Eu égard à la légitimité des droits revendiqués par nos militants honorables, ils ont pu avoir en un temps record un grand nombre respectable des solidaires avec cette cause légitime et juste, qui a réuni toutes les parties sociales en ayant d’accord sur ce point central (l’abolition des deux décrets). Les syndicats, les partis politiques, les associations par toutes ses couleurs et enfin presque tous les citoyens marocains croient en la légitimité et en droits qu’ils ont ces enseignants, et protestent aussi contre l’indifférence inexplicable et les décisions non-sociales des ministres. Ce qui explique que le gouvernement marocain joue par ses dernières cartes en n’ayant aucune explication loyale et logique pour approuver la loyauté de ces deux décrets ministériels. Toute vérité est perceptible, personne ne peut mettre une vérité constitutionnelle sous un boisseau ; et la Constitution marocaine de 2011 a été bien claire dans l’article 6 : « Sont affirmés les principes de constitutionnalité, de hiérarchie et de l’obligation de publication des normes juridiques. La loi ne peut avoir d’effet rétroactif ». Le législateur, dans cet article, oblige la publication de toute nouvelle loi ou nouveau décret dans le journal officiel, et ils ne seront applicables qu’après leur publication. Ajoutons à cela, l’agenda organisant le concours d’accès aux centres régionaux des métiers de l’éduction et de la formation n’a pas annoncé ni le décret 2.15.588 qui sépare la formation de l’embauche ni le décret 2.15.589 qui diminue la moitié de la bourse. Cependant, au contraire, il a annoncé comme référence ceux qui sont promulgués en 2012. L’affichage des résultats définitifs s’est fait le 5 octobre et la mise des dossiers d’inscription s’est effectuée le 7 et le 8 octobre, mais la publication officielle du décret 2.15.588 (celui de la séparation de la formation de l’embauche) n’est exhibée officiellement qu’au 8 octobre. Donc, comment se fait-il que le gouvernement opte pour une application déloyale de ce décret sur cette promotion. De ce fait, le gouvernement marocain est obligé de respecter et d’appliquer ce que dicte la Constitution de 2011 ; qui est postulée au sommet de la hiérarchie des lois dans notre pays. De jours en jours, les rangs des professeurs stagiaires se fortifient de plus en plus pour garder leur droit imprenable en ayant toujours confiance en la force de leur union. Presque 6 séances de négociations entre la commission nationale des professeurs stagiaires et le gouvernement se sont déroulées, mais vainement. Ce qui justifie davantage toutes les manœuvre tissées par ce gouvernement pour échouer le combat héroïque. C’est pour cette raison, nous ne demandons que l’application de la loi constitutionnelle et rien que la loi. Ayoub Achrah






tarbiataalim

موقع تربية وتعليم

موقع تربوي يهتم بالشأن التربوي التعليمي بالمغرب، لنشر جديد مؤسساتكم راسلونا : tarbiawataalim@gmail.com

ضع تعليق هنا

0 تعليقات: