UNIVERSITE DE PRINTEMPS
  E.S.T de KHENIFRA, DU 7 AU 9 AVRIL 2016
 LA CONSCIENCE PHONOLOGIQUE : UN ATOUT PRECIEUX  POUR LA MAITRISE DE LA LECTURE
I-INTRODUCTION
Du 7  au 9 avril 2016, l’Institut Français de Meknès, en collaboration avec l’Ecole Supérieure de Technologie de khénifra et la Direction Régionale du MEN  de  khénifra, a organisé à Khénifra  une Université de Printemps. La session, composée de  cinq ateliers, a été dispensée en français, sur la base de trois séances de 15 h.
Le présent rapport concerne l’atelier de formation n°4 «LA CONSCIENCE PHONOLOGIQUE : UN ATOUT PRECIEUX  POUR LA MAITRISE DE LA LECTURE»,  animé par Driss Sabir, Formateur des formateurs, Inspecteur à la retraite et ex Directeur du Centre de Formation des Instituteurs (C.F.I.) à Fès.
 Il présente les objectifs  de formation, la méthodologie utilisée, les activités réalisées, les échanges et les productions des bénéficiaires ainsi que les recommandations faites.
II- OBJECTIFS
* Définir et clarifier les concepts de base de  la conscience phonologique ;
*Faire un constat sur les pratiques de la conscience phonologique en classe ;
* Identifier les approches méthodologiques de la conscience phonologique;
* Connaître les types d’activités qui favorisent le développement de la conscience phonologique;
* Analyser des livres scolaires en vue de discerner la place accordée à la conscience phonologique ;
*Dégager les activités que l’on peut intégrer en classe ;
*Mettre en pratique les connaissances acquises sur le développement de la conscience phonologique à l’aide d’activités interactives;
* Produire des documents didactiques concernant la conscience phonologique.
III-PUBLIC -CIBLE
Le public visé est essentiellement constitué de 40 enseignants, dont 14 maîtresses, travaillant avec les élèves des écoles primaires de la région de Khénifra.
IV-METHODOLOGIE
La formation a été conçue en bonne partie sur une méthodologie  participative :
 *Ecoute mutuelle ;
*Echanges de pratique et de réflexions;
*Implication effective dans des travaux en groupes;
*Recherche collective des solutions aux difficultés;
 *Questions de clarification et de compréhension;
*Production en groupes de documents;
*Débats ouverts autour des productions
V-PROGRAMME DES TROIS JOURNEES
V-DEROULE DU COLLOQUE
1- Ouverture officielle
Monsieur  Lahcen CHILLASSE, le Directeur de L’E .S.T de Khénifra a participé à l’ouverture officielle de cette première université de printemps. Il a souhaité la bienvenue aux différents intervenants et félicité à l’occasion, le comité organisateur, représenté par la Secrétaire générale, Madame Chadia Belhadi  pour l’organisation de cette manifestation, réaffirmant par ailleurs son engagement de faire de cette rencontre un rendez-vous annuel incontournable. Il a également évoqué l’étroite collaboration entre L’E .S.T de Khénifra et l’Institut Français de Meknès.
Il a souligné surtout l’importance de cette rencontre ainsi que ses enjeux pour l'école.

Par la suite, Monsieur le Directeur Régional de l’Education Nationale de khénifra , a pris la parole pour insister sur la mise en pratique de la Vision Stratégique (2015 2016) et le rôle des enseignants dans la réussite de cette réforme.
  La professionnalisation des enseignants s’avère donc un atout majeur.
Madame Myriem Daoudi, représentant  le Directeur de l’Institut Français de Meknès a pris enfin la parole pour souligner l’importance du partenariat entre L’E .S.T de Khénifra et l’Institut Français de Meknès pour ensuite procéder à une présentation générale les cinq ateliers
1-Première journée
  Le formateur a d’abord souhaité la bienvenue aux participants ; ensuite, il  les a informés du programme et des principaux objectifs de la formation, en les exhortant à participer activement aux travaux. Par la suite, chacun des participants a eu l’opportunité de se présenter et d’informer le groupe des attentes qu’il avait eu égard à cette formation.
Le formateur a également distribué un  Pré test à remplir par les participants, avant de présenter un exposé en PowerPoint, cernant les différents contours de la conscience phonologique. Cette présentation a suscité l’intérêt des participants et a donné lieu à des échanges très constructifs, mais aussi à la correction du pré-test.
Les travaux de groupes en ateliers (analyse micro-méthodologique des contenus des manuels scolaires du CP)  ont été suivis de restitutions et de débats en séances plénières.
2-Deuxième journée 
 La deuxième journée a débuté par des échanges d’expériences, suivis d’un pré test à remplir par les participants.
* L’exposé en PowerPoint « Axes et Tâches liés à la conscience  phonologique» a permis aux participants de s’approprier quelques outils didactiques et de maitriser quelques démarches.
Au terme de cette présentation, des débats ouverts ont eu lieu autour des questions de compréhension.
Pat la suite, la correction du pré-test a permis à chaque participant  de vérifier sa compréhension.
  L’occasion a été offerte aux participants de mettre en application pratique les principes théoriques évoqués dans l’exposé du formateur : travail par groupe pour rechercher « les types d’activités de conscience phonologique proposés dans les manuels ».
Les productions ont été présentées et discutées en vue d’identifier les difficultés et d’apporter des corrections.
Les exercices pratiques réalisés au cours de cette journée ont été d’un réel apport dans la compréhension et la mise en œuvre de cette démarche de conscience phonologique.
3-Troisième journée 
Au cours de cette dernière journée, réservée exclusivement à la production, les participants ont poursuivi les  échanges  pour faire le point des différentes expériences.
Les participants se sont ensuite répartis en groupes pour mettre au point des séquences de cours sur la conscience phonologique.
Dans la suite logique de ce travail, ils ont présenté et discuté leurs travaux en plénière. Ces travaux de groupe ont été très enrichissants en termes d’apprentissage. Ils vont sûrement renforcer les capacités des participants ; et, comme résultat attendu, ils seront  exploités en classe  pour lutter contre les multiples cas d’échec en lecture.
VI-DOCUMENTS REMIS AUX PARTICIPANTS
Les documents mis à la disposition des  participants: 
* des photocopies prévues en nombre suffisant : fiches-exercices, articles généraux, T.P ;  
*Une clé pour d’éventuels copie de documents  (présentations PowerPoint) er de photos prises pendant la formation ;
*La liste d’émargement sera renvoyée à l’Institut;
*Le matériel et la logistique prévus en amont : lieu de la rencontre, ordinateur, tableau, stylos feutres, vidéoprojecteur,...)
VII-EVALUATION DE LA FORMATION
Au cours de la dernière journée,  plusieurs participants ont  pris la parole pour souligner la disponibilité et la convivialité du formateur qui avait donné le meilleur de lui-même. Ils ont  par ailleurs donné un avis « satisfaisant » sur les contenus du thème  abordé. 
 De manière générale, la qualité et la quantité des supports fournis, les exposés, les exercices pratiques et  les débats semblent être les principaux éléments ayant reçu la satisfaction des participants.
VIII-RECOMMANDATIONS
Malgré un niveau global de satisfaction assez élevé  chez les participants, certain nombre de recommandations ont été avancées :
* reconduire cette expérience pour mieux approfondir la réflexion sur la question de l’apprentissage de la lecture ;
* développer et multiplier les programmes de formation  et d’appui aux enseignants ;
*réserver une période plus longue pour la formation ;
* mettre en place un comité de suivi des pratiques quotidiennes en vue de capitaliser et de diffuser les expériences réussies ;
*promouvoir des rencontres-débats.
IX REMERCIEMENTS
Les participants ont eu le haut degré d’appréciation à l’égard du niveau  professionnel du formateur et de la qualité des ses interventions. Ils l’ont sincèrement remercié pour sa contribution à cette importante formation
Dans le même cadre, ils ont salué l’implication du personnel de la délégation  provinciale de Khénifra et exprimé leur gratitude aux membres du comité d’organisation  relevant de l’Institut Français. 
De sa part, le formateur a beaucoup apprécié l’assiduité et l’implication effective  des participants dans les différents travaux. Il a salué ensuite la qualité d’accueil et l’excellence du travail des organisateurs.
X-CONCLUSION
En plus de la diffusion des concepts -clés  concernant la conscience phonologique, cette formation a mis davantage l’accent sur des outils opérationnels (axes, tâches, activités)  et leur mise en chantier pour contribuer à la diffusion  et à la mise en application de ces outils.
De manière générale, elle a permis de doter une trentaine  d’enseignants, dévoués à l’accompagnement des élèves débutants  en lecture,  des connaissances théoriques et pratiques nécessaires à la mise en pratique de la conscience phonologique en classe. Elle contribuera, sans aucun doute, à apporter des changements positifs dans leur manière de gérer leurs classes.
ُُEnvoyé par
Sabir Driss






tarbiataalim

موقع تربية وتعليم

موقع تربوي يهتم بالشأن التربوي التعليمي بالمغرب، لنشر جديد مؤسساتكم راسلونا : tarbiawataalim@gmail.com

ضع تعليق هنا

0 تعليقات: